Retour de la Dalle-Parc Turcot

[English version here]

Ci-dessus: Félix Gravel, Sylvie Bernier, et Dr. Eric Notebaert lors d’un rassemblement à l’appui du Dalle-Parc Turcot en juin 2017.

UN ENJEU MAJEUR DE SANTÉ PUBLIQUE ET D’ENVIRONNEMENT POUR MONTRÉAL : LE RETOUR DE LA ‘DALLE-PARC’ DANS L’ÉCHANGEUR TURCOT

Ce printemps, l’Association Canadienne des Médecins pour l’Environnement s’associe au Conseil Régional de l’Environnement de Montréal et à plusieurs groupes environnementaux dans une importante campagne de promotion du transport actif.  Il s’agit du projet Retour de la Dalle-Parc Turcot.

Dr Éric Notebaert, membre du conseil d’administration de l’ACME, en parlant à l’événement de lancement de la campagne.

Le grand échangeur routier du sud-ouest de Montréal, l’échangeur Turcot est actuellement en réfection. Il s’agit d’un projet majeur de plus de 4 milliards de dollars, dans lequel une grande plate forme verte entre 2 zones de Montréal était initialement prévue dans les plans. Cette plate forme, la Dalle-Parc est un projet qui permet de relier la partie haute de la ville : Notre Dame de Grâce-Westmount et la partie basse : Verdun-Pointe St-Charles. Cette dalle qui passe au dessus de l’autoroute et de la voie ferrée est un ouvrage qui peut permettre aux piétons et cyclistes de traverser cette zone de façon sécuritaire. Il s’agit d’un beau projet qui favorise grandement les piétons et cyclistes, et qui est, de plus, en lien avec une navette ferroviaire dans l’axe Montréal-Aéroport de Dorval.

Dalle-Parc Turcot
Image du Dalle-Parc Turcot prévu tiré du plan de projet de 2010.

Ce projet de Dalle-Parc permet non seulement de favoriser grandement le transport actif, mais grâce à lui, les citoyens et citoyennes de plusieurs quartiers ont plus facilement accès aux centres hospitaliers et autres pôles d’emplois et de développement, et ce, de façon très sécuritaire. S’il n’est pas réalisé, les cyclistes auront à faire un grand détour de 10 Km pour parcourir une distance d’à peine 1Km. Le projet de la Dalle-Parc permet en outre de diminuer de façon substantielle la pollution et les Gaz à Effet de Serre émis par la ville.

Dans le projet initial de réfection de l’échangeur Turcot en 2010, cette Dalle-Parc était le seul aspect véritablement intéressant au niveau environnemental de ce gigantesque chantier. La Dalle-Parc avait donc le soutien de tous les groupes environnementaux et des citoyens et citoyennes de la ville. Or dans la dernière version du Ministère des Transports du Québec (MTQ) en 2015, la Dalle-Parc était tout simplement disparue. Personne au MTQ ne semble pouvoir expliquer cette décision. Il est important de souligner que le coût de la Dalle-Parc est estimé à 40 millions de dollars, soit 1-2% du budget total de réfection de l’échangeur.

À gauche: projet présenté en 2010, avec la Dalle-Parc. À droite: projet présenté en 2015, la Dalle-Parc a disparu.

Nous demandons dont au MTQ la réinsertion de la Dalle-Parc. La campagne actuelle a plusieurs volets : rencontre avec les politiciens municipaux, provinciaux et fédéraux; rencontre avec les groupes locaux, événements sociaux, festifs, sportifs, culturels, rencontre avec les médias, etc…

Cette campagne durera certainement plusieurs mois. Mais elle durera le temps qu’il faudra. Nous sommes absolument déterminés à gagner cette bataille. Il en va de la santé de la population…et de la planète.


Dr Éric Notebaert 21.03.2017

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s